• Réponse à Rehal

    Je vous présente ici le commentaire de Rehal et ma réponse: 
     
    27-09-2007  15:47  27-09-2007 15:47
     De 
    rehal  Sujet:  bobo
    comment savoir si on est borderline en fin de compte? Faut-il une thérapie? Je me reconnais dans ce que tout le monde à laissé comme commentaires et puis aussi dans ton texte: le noir et le blanc qui se font la guéguerre à n'en plus finir. Moi aussi j'y ait eu le droit à 't'es qu'une parano'...Je me suis remise en question et j'ai cherché à savoir si je souffrais... Bon courage à tous!
     
    Pour commencer, je rappelle que pour obtenir un diagnostic, il faut consulter un psy...ce que je ne suis pas! Mon vécu de Borderline me permet de comprendre beaucoup de choses, d'aiguiller un peu les gens. Ça se limite à ça.
     
    Cher Rehal, j'ignore si tu as ce trouble de personnalité, car tu ne parles pas beaucoup de toi, de ce que tu ressens et vis. Cependant, cette histoire de perception (tout noir ou tout blanc) est assez significative en soi. Déjà là, on voit bien que quelque chose ne va pas, quoi que ce puisse être...
     
    Quant à la paranoïa... En effet, tu dois sembler un peu parano à ton entourage. Et, si je suis certaine que, parfois, ta souffrance, ton insécurité et tes émotions (dans le plafond, les émotions!) te lancent sur une fausse piste, ta sensibilité, ton intelligence et ces mêmes foutues émotions te font voir des réalités invisibles aux yeux de la plupart des gens. Tu ne sembles parano que parce que tu es contrôlée par ton insécurité et tes émotions; ta logique se noie dans tout ça...
     
    Il y a en toi de grandes forces avec lesquelles tu t'autodétruis. Il te suffit d'apprendre à les dompter et à les mettre à ton service. Alors, demande de l'aide. Ok? Demande à ton médecin de famille de te faire une recommandation en afin de consulter un psy ou adresse-toi aux travailleuses sociales du CLSC.
     
    Tu as donc besoin de l'aide d'un professionnel, Rehal. Le site  http://www.aapel.org/ peut t'aider à comprendre des choses. Cependant, sans médication et thérapie, tes problèmes ne feront qu'empirer. Personnellement, ce qui m'a le plus aidée, c'est la thérapie comportementale, au CLSC. Il faut aussi vivre des expériences positives, se sentir bon. Le théâtre et les stages que j'ai faits à Mil-Métiers m'ont beaucoup solidifiée.
     
    Un excellent livre pour t'aider: Les thérapies comportementales et cognitives, collection Pour les Nuls. C'est vraiment génial. Je l'ai emprunté à la biblio et compte m'en faire cadeau bientôt. J'ignore à combien il est en ce moment, mais cet exemplaire est à 29.95$
     
    Bonne chance, Rehal. Tiens-moi au courant! D'accord?

  • Commentaires

    1
    rehal
    Samedi 29 Septembre 2007 à 15:20
    euh...(je suis génée là! :p)
    Je te suis sincérement reconnaissante d'avoir répondu à mon commentaire(je suis flattée du titre de ton article! égalment mais bon :). C'est agréable de se dire que finalement je ne parle pas dans le vent... J'ai déjà visité le site de l'aapel et je me suis reconnue dans certaines descritpion. C'est vrai que je tourne en rond dans ma tête, j'ai tendance à me méfier de tout le monde et m'emflammé pour des choses insignifiantes pour aussitôt me detester de réagir ainsi. J'ai l'impression de passer du vert au rouge en une fraction de secondes. Un rien me semble une montagne, je ne maitrise jamais mes emotions... personne ne le comprend et je me retrouve souvent au pied du mur à me demander ce qui cloche dans cette sale tête. C'est invivable, la souffrance que l'on peut ressentir... Je vais suivre tes conseils et t'en remercie. Et continue de parler de ce trouble, je suis certaine que cela aidera beaucoup de gens, y compris des comme moi, pommé quoi ^^. JE vous tiendrais au courant si je tombe sur quelque chose à mon propos. Sauvons les brodelines!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :