• Bonjour la gang!

    Ça fait un moment que je n'ai pas mis de texte sur ce blogue. Oh, soyez rassurés, je lis tous vos commentaires et y répond lorsque je le juge opportun. Mais, voyez-vous, je fais un peu une écoeurantite de blogue parce que j'en entretiens un au travail (http://milmetiers.blogg.org) . Mais aujourd'hui, j'ai senti le besoin de vous parler.

    Je pense sincèrement que nous ne pouvons être bons dans tout. Je suis meilleure pour enseigner ce que je sais (français) aux personnes qui ont autant de volonté que de difficultés. Je ne peux souffrir les traînes savates surdoués!

    Idem pour les médecins : certains seront plus à l'aise avec les enfants, d'autres préfèreront s'occuper de patients masculins, d'autres encore auront de la difficulté avec tout ce qui touche à la santé mentale.

    Je suis présentement en démarche pour changer de médecin (merci à mon chum pour m'avoir permi "d'entrer" dans la clinique de son propre médecin). Mon doct est peut-être un excellent médecin, mais moi, je ne me sens pas du tout bien avec lui. J'ai enduré cette situation pendant 14 ans, croyant que c'était moi, le problème. Mais, depuis 6 ans, je suis persuadée que mon médecin et moi sommes totalement incompatibles. Je travaille à m'en débarasser.

    Là où je voulais en venir, c'est que si vous ne vous sentez pas à l'aise avec votre professionnel de la santé, ça vaut la peine de vous battre pour changer la situation. De plus, il est très important que vous vous entouriez de gens positifs et qui vous appuient.

    Je tiens donc à remercier mon chum de m'avoir accompagnée chez mon médecin dernièrement et de m'avoir appuyée dans mes dires (comme je suis une "malade mentale", une "exagéreuse de borderline" mon médecin ne me croit pas). Cher Jammeur, ton soutien m'a fait chaud au coeur et compte énormément à mes yeux.


    votre commentaire
  • Voir le commentaire de Caroline et ma réponse.

     

    Caroline m'ayant adressé un très touchant commentaire, je ne pouvais décemment le laisser sans réponse. Vous n'avez qu'à suivre le lien pour lire son commentaire et ma réponse.

    Excusez le texte plutôt court : une trachéobronchite me griffe la trachée et les bronches, et grignotte mes énergies ; je fais donc court!


    votre commentaire
  • Pour vous renseigner sur le Trouble Bipolaire, n'hésitez pas à lire le Témoignage de Boutentrain-Songé : intéressant et profondément humain. Le lien mène à la 1re partie du témoignage, les deux autre sont juste au-dessus, dans le thème Témoignage de Participants.

    Comme il existe très peu d'informations sur ce trouble, ce témoignage n'en est que plus important. De même, une description de la maladie sera bientôt publiée dans le Thème Trouble Bipolaire.


    1 commentaire
  • J'ai reçu ce commentaire il y a quelques minutes. Il va sans dire que je peux difficilement être d'accord avec ce que Fedydurke affirme comme étant une certitude.

    En effet, étant donné que je vais beaucoup mieux qu'il y a 13 ans, je suis bien obligée de croire que la psychothérapie, la thérapie cognitive et la médication y sont pour quelque chose! Ma seule volonté me semble insuffisante pour expliquer mon évolution.

    Celà étant dit, je respecte l'opinion de Fedydurke bien que je ne puisse la partager.


    votre commentaire
  • Plein de commentaires intéressants me sont parvenus sur un certain article. Suivez ce lien pour les lire.

    Je voudrais répondre au commentaire posté aujourd'hui, soit le 27 mars 2008. Une dame m'écrit que sa petite fille est sa force, ce qui lui permet de se battre, d'avancer.

    Effectivement, les enfants sont des "moteurs" puissants. J'en ai fait des choses, afin que mon fils ait une meilleure enfance que moi! Le bonheur de ce petit être m'importait au point de m'amener à me dépasser.

    Cependant, il faut bien réaliser que tout moteur...consomme de l'énergie! Il est donc important pour la personne ayant un trouble de personnalité limite, ou tout autre problème de santé mentale, d'être bien entourée et de bénéficier de soutien pour l'éducation de ses enfants. Ne restez pas seuls face à ce qui risque de devenir un défi bien trop important...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique